Ma Photo

développement durable

Portraits de Dominique Bertinotti dans les médias

Contact

  • Adresse Email:
  • Site Web : http://www.dominique-bertinotti.fr
  • Lieu: France

Biographie

DOMINIQUE BERTINOTTI : BIO EXPRESS

1954: Naissance à Paris, habite en Seine Saint-Denis pendant 20 ans.
1977: Agrégée d'histoire. Elle débute sa carrière comme professeur dans un collège de l'Oise, puis de Seine-Saint-Denis.
1984: Doctorat de Troisième Cycle d'Histoire Contemporaine.
Depuis 1989: Maître de conférences d’Histoire Contemporaine à l'Université Paris VII.
1993-1997 : Chargée de conférences de méthode «lecture de textes historiques» (SAS histoire) à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris.

******************************************************************************************************

1988: Travaux de doctorat d’Etat sous la direction de M. René REMOND, Président de la Fondation Nationale des Sciences Politiques. Sujet : « La vision
de la France chez François Mitterrand, de 1945 à 1981 (à travers ses oeuvres et
son action politiques)». Entretiens réalisés auprès de François Mitterrand.
1992-1995: Chargée de mission auprès de François Mitterrand à l’Elysée :
suivi des archives présidentielles ; rédaction de notes historiques pour les écrits personnels de François Mitterrand sur les thématiques de politique étrangère et de défense.
1994-1995: Participe activement à la création d’une Fondation qui deviendra l’Institut François Mitterrand.
Mai 1995-janvier 1996 : Avenue Frédéric le Play : collabore à la rédaction et à la relecture des ouvrages de François Mitterrand : «De l’Allemagne, de la France» et « Mémoires interrompus », publiés après sa mort, aux Editions Odile Jacob.
1995 : Nommée par François Mitterrand Mandataire des archives
présidentielles des deux septennats : suivi du fond constitué de plus de 13 000
cartons et examen des dérogations en collaboration avec les Archives Nationales.
1996-2001 : Secrétaire Générale de l’Institut François Mitterrand. Membre du
conseil d’administration de l’Institut depuis 2001.

******************************************************************************************************

1993: Première candidature aux élections législatives dans la 1ère circonscription de Paris.
1995 : Tête de liste socialiste lors des élections municipales, elle recueille 48% des voix et devient conseillère de Paris.
2001: Élue Maire du 4e arrondissement qui pour la première fois bascule à
gauche (54% des voix).
2006-2007: Membre active de la campagne présidentielle de Ségolène Royal et
mandataire financière de la candidate.
2008: Réélue Maire du 4e arrondissement avec près de 62% des voix.
2010: Publication de Être maire à Paris, livre d'entretiens, Préface de Théo Klein, Editions Téraèdre.
2011: Directrice de Campagne de Ségolène Royal lors des Primaires Citoyennes.
Membre du groupe chargé du projet présidentiel de François Hollande.


Il est des mots qui incarnent des moments ou des périodes de notre existence. J’en livre ici quelques uns qui ponctuent ma vie.

Banlieue
Bien qu’étant née à Paris, j’ai vécu les vingt premières années de ma vie en Seine-Saint-Denis au gré des postes occupés par ma mère, directrice d’école élémentaire. Pantin, Aubervilliers, Pavillons sous Bois, Bondy, Noisy le Sec n’ont plus grand secret pour moi. J’ai fait en partie mes études supérieures à la faculté de Villetaneuse et mon second poste comme agrégée d’histoire fut dans un collège, celui de Dugny où j’exerçai pendant six ans.

Histoire
Un bac scientifique en poche, je fis le choix d’études d’histoire qui m’ont passionnée. La Nouvelle Histoire correspondait complètement à ce que j’en attendais: pas de cette histoire événementielle traditionnelle mais celle qui replace les hommes au cœur des évolutions de société, qui, au-delà de la conjoncture, étudie les mouvements structurels.
J’aime beaucoup cette idée que l’on s’inscrit tous dans une histoire avec un passé qui vous permet de mieux agir sur le présent, c’est une part de libre arbitre conquise sur sa destinée; c’est une transmission d’une mémoire dont on sait que l’absence peut conduire aux pires extrémités.

Prof
C’est mon métier. Exercé d’abord dans le secondaire puis à l’université. Il ne fut pas toujours facile, il ne m’a jamais déçu.

François Mitterrand
Un premier entretien en 1989 dans son bureau à l’Elysée pour m’éclairer sur mon sujet de thèse qui le concernait. Le début d’une très belle expérience professionnelle et politique qui dura jusqu’à sa mort. Ce que j’ai aimé: sa capacité à sortir des sentiers traditionnels, à bannir tout manichéisme, toute simplification hâtive, son anticonformisme, sa grande exigence intellectuelle. Ce que j’ai appris: la résistance aux facilités du pouvoir.

Gauche
Un lien très fort avec la notion d’inégalité. Pas simplement lutter contre les inégalités, expression qui est devenue une sorte de tarte à la crème. On finit par ne plus savoir de quelles inégalités on parle tant celles-ci ont vu leurs frontières se déplacer. Et pourtant, la volonté de corriger les inégalités, en particulier celles liées à une appartenance de classe ou de milieu, est bien un marqueur de gauche. La droite s’accommode des inégalités tant qu’elles ne constituent pas, par leur injustice criante, une menace pour l’architecture globale de la société.

Démocratie
Quasiment rien à retirer de ce propos de Romain Gary lu dans le dernier livre de Jean Daniel consacré à A. Camus
« Je suis a priori contre tous ceux qui croient avoir absolument raison. Je suis contre tous les systèmes politiques qui croient détenir le monopole de la vérité. Je suis contre tous les monopoles idéologiques. Je vomis toutes les vérités absolues et leurs applications totales. Prenez une vérité, levez la prudemment à hauteur d’homme, voyez qui elle frappe, qui elle tue, qu’est ce qu’elle épargne, qu’est ce qu’elle rejette, sentez la longuement, voyez si ça ne sent pas le cadavre, gouttez en, gardant un bon moment sur la langue. Soyez toujours prêt à recracher immédiatement. C’est cela la démocratie. C’est le droit de recracher ».

Engagement politique
La politique m’a toujours intéressée. J’ai décidé d’en prendre une part active en entrant à la section du Parti Socialiste du 4ème en 1988. Ma première bataille électorale date de 1993 et m’a confrontée immédiatement à la dureté pour les femmes de faire de la politique. Ce fut la première fois que je fus confrontée à ce sexisme.

Féminisme
Je me sens très redevable envers les femmes qui ont animé le mouvement du MLF ; grâce à elles, la question de l’égalité est entrée de plain-pied dans la société. Rien n’a plus été comme avant. Et pourtant, l’égalité n’est pas encore totalement inscrite dans les mœurs; la législation a progressé, les mentalités résistent, dans le monde du travail, dans le quotidien, dans la sphère religieuse, dans l’univers politique
Le féminisme aujourd’hui ? Un combat de chaque instant pour une grande partie des femmes sur notre planète qui doivent lutter pour avoir la maîtrise de leur destin. Mais le féminisme est aussi la mise en exergue des réussites les plus variées des femmes, dans les entreprises petites et grandes, dans la création et l’innovation, dans la recherche.

Ségolène
A Japy, pendant la campagne interne: sa capacité à créer une formidable émotion collective qui a traversé la foule présente. Un moment intense rare en politique, de ces moments où toutes les meilleures préparations n’acquerront jamais la valeur de cette alchimie; la rencontre d’une leader et d’une foule. Le partage ! Un moment qui révéla une femme combattante, déterminée, libre.

Paris
Mes aïeux originaires de Béarn sont venus s’installer à Paris, rue Montorgueil dans les années 1860. Est-ce cette implantation ancienne qui me rend si familière cette ville que j’aime pour ses pavés, ses bus, ses bruits, ses ponts, son fleuve majestueux quand il est en crue, son atmosphère de liberté et puis ses habitants, tous ses habitants.

Maire
Engagée aux côtés de Bertrand Delanoë, je suis devenue Conseillère de Paris en 1995.
Notre action de proximité durant ces années d’opposition nous a conduit à la victoire en 2001. Première fois que cet arrondissement votait à gauche et se choisissait une femme maire. Une fonction passionnante, diverse, de contact et où les décisions politiques trouvent assez rapidement une expression concrète sur le terrain.


Positive
Tel est mon état d’esprit: pas d’optimisme béat mais la conviction que la volonté et la détermination permettent d’avancer. Alors oui, il faut consulter, concerter, convaincre puis décider.

Curiosité
Indispensable pour soi-même et pour les autres. On pourrait me rencontrer de temps à autre en train de pousser une porte cochère pour espérer découvrir encore et toujours quelque chose que je ne connais pas. Indispensable de sortir de son milieu professionnel ou personnel pour ne pas tourner en rond et se répéter. C’est comme cela que des rencontres marquantes se font : W Klein, Nemo, JR, Kremski, Théo Klein et tant d'autres architectes, médecins, écrivains, créateurs, designers…

Littérature

Une passion dès le plus jeune âge. De « Oui-Oui » à Flaubert. De Mishima à Philippe Delerm. Des livres inoubliables. Le Grand Meaulnes, Gatsby le Magnifique, Truismes …. Presque tous les genres de littérature avec plus d’enthousiasme pour le roman littéraire que pour le genre policier ou la Science-fiction. Et des moments de grâce avec la poésie, de Villon à la Légende des Siècles, de Genet à Aragon.


Rire
Le sel de la vie. Le meilleur moyen de tenir à distance les souffrances et les blessures de l’âme. Le meilleur moyen avec l’humour de résister aux crises d’ego aigues. Indispensable.