Portraits de Dominique Bertinotti dans les médias

développement durable

Portraits de Dominique Bertinotti dans les médias

« Et si l’Europe se mettait au service des peuples | Accueil | « Femmes de tous pays, unissez-vous ! » »

08 mars 2012

Commentaires

casquette famous

Pour les droits humains, pour l'égalité des citoyens face à la loi, et pour la place de la France dans le monde, Merci.

Merci, même si le mariage aurait pu être ouvert à toutes et tous il y a plus de dix ans, alors même que la population y était déjà majoritairement favorable.

Merci, parce que le mariage communautariste hétérosexuel tel qu'il existe actuellement devient insupportable, criant d'inégalités insoutenables créant des citoyens de différentes valeurs.

Merci aussi, parce que l'intérêt supérieur des enfants doit être enfin respecté, par exemple en distinguant simplement dans la loi, les géniteurs (qui fournissent le lien biologique) et les parents (qui élèvent et accompagne l'enfant toute sa vie durant)

Et enfin, félicitation, Madame la ministre, pour votre nomination à cette fonction hautement symbolique.

Roland Papet

la revendication du mariage et de l'adoption pour les couples homosexuels se fonde sur le concept d'égalité des droits, qui est un fondement de l'état de droit et de la démocratie moderne.

la difficulté est de comprendre comment ce concept peut s'appliquer en la matière, c'est-à-dire justifier en quoi le mariage serait un droit, de même que l'adoption.

c'est donc la définition du mariage qui est remise en cause. Les rédacteurs du code civil n'ont pas vu la nécessité de préciser que le mariage ne pouvait exister qu'entre personnes de sexes différents. c'était une évidence à l'époque, ça semble ne plus l'être aujourd'hui.

Le tout est de savoir de quoi l'on parle : si le mariage peut s'appliquer à toute relation, il faut donc changer le concept de mariage républicain. Fort bien, mais alors, en tant que marié à une femme, je me sens un peu trompé sur la marchandise, et m'empresserai de demander la nullité de mon mariage civil si la loi dit que l'union entre deux hommes vaut l'union entre une femme et un homme.

Je ne me sens nullement engagé envers ma femme comme peuvent l'être deux homosexuels l'un envers l'autre, car je suis engagé dans une relation qui est fondée sur l'altérité, et ouverte à la vie. La relation homosexuelle est au contraire, de la façon la plus objective, le refus de cette différence de base de l'humanité, qui est le fondement de toute autre altérité. C'est un choix, vis-à-vis duquel tout jugement moral est hors de propos. Le problème est de savoir si la loi doit institutionnaliser ce choix qui relève de préférences individuelles.

Car alors, si l'on va au bout de ce raisonnement, on ne voit pas pour quelle raison serait refusé, dans l'avenir, le droit au mariage (et à l'adoption) aux personnes vivant à trois ou plus, qui font un choix tout aussi respectable, qu'elles soient bi-sexuelles, polygames ou
polyandres. Ce n'est pas une caricature, c'est une façon d'apprécier les enjeux d'une telle réforme.

le mariage est beaucoup plus qu'un droit, c'est une institution vieille comme l'humanité, qui traverse l'histoire et les cultures, et qui a toujours été un fondement social. Même dans l'antiquité où l'homosexualité était beaucoup plus répandue qu'aujourd'hui, il n'a jamais été question du mariage entre personnes du même sexe.

Peut-être que cette loi doit être votée, mais peut-être pas. Tout ce que je demande, c'est une réflexion honnête sur le sujet. Mais est-elle possible, ou devra-t-on se contenter, de part et d'autre, de slogans réducteurs?

Boanergues

Cette ministre est-elle lesbienne pour tenir de telles propositions de lois ?

On ne s'étonne plus de rien : en Belgique, la star de la gay pride n'était autre que le premier ministre Papillon qui fut couvert des baisers de ses semblables.
Participait aussi à cette "parade" la ministre de l'intérieur Joëlle Milquet qui en son temps a supprimé le PSC (Parti Social Chrétien) pour le remplacer par l'humaniste Cdh !!!

JIP

"ouvrir le droit au mariage et à l'adoption aux couples homosexuels" : et le bon sens dans tout ça ? et la protection des plus faibles - je veux dire des enfants, qui ont le DROIT d'être élevés dans l'altérité d'un père et d'une mère : où est l'ouverture à la différence sexuée dans un "couple" homosexuel ?
Bonjour le ministre de la "famille" ! Ca commence mal

Michèle


Oh non, Cyril.
Ne dîtes pas merci. Ce cadeau est empoisonné.
Chercher la reconnaissance des hommes n'a jamais remplacé la reconnaissance de Dieu.

Je vous souhaite de trouver le Bonheur impérissable.

Pascal

Vous pouvez compter sur bon sens des Français s'opposer à ce projet. Une société qui s'engage dans cette voie est vouée à la décadence.

Cyril

Pour les droits humains, pour l'égalité des citoyens face à la loi, et pour la place de la France dans le monde, Merci.

Merci, même si le mariage aurait pu être ouvert à toutes et tous il y a plus de dix ans, alors même que la population y était déjà majoritairement favorable.

Merci, parce que le mariage communautariste hétérosexuel tel qu'il existe actuellement devient insupportable, criant d'inégalités insoutenables créant des citoyens de différentes valeurs.

Merci aussi, parce que l'intérêt supérieur des enfants doit être enfin respecté, par exemple en distinguant simplement dans la loi, les géniteurs (qui fournissent le lien biologique) et les parents (qui élèvent et accompagne l'enfant toute sa vie durant)

Et enfin, félicitation, Madame la ministre, pour votre nomination à cette fonction hautement symbolique.

Robin

Prenez garde. Vous allez terriblement souffrir.

Edouard

La France meurt, non pas par des coups venus de l'extérieur, mais par le poignard qu'elle s'enfonce en son coeur

John


Vous êtes devenus fous.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.